Mission (suite de séjour) du 16/10 au 7/11 2011

Publié le par AM

SUITE DU SEJOUR POUR ANNE-MARIE DU 16 OCTOBRE AU 7 NOVEMBRE

 

I – SEMAINE DU 16 OCTOBRE AU 22 OCTOBRE (FORT-DAUPHIN)

Cécile étant encore là jusqu’au 18 nous avons pris le temps de mieux nous connaître et de faire une pause…

Nous voulions :

  • trouver la possibilité de plastifier les planches de l’histoire « tout va bien » dessinée par Véronique et Cécile dans le cadre de l’éducation à l’hygiène pour l’utilisation avec le kamishibaï. C’est chose faite et nous l’avons ré-utilisée avec les enseignants lorsque  je suis retournée à Lokaro. Ca marche bien.
  • Visiter l’association italienne CIELO TERRA afin de voir comment nous pourrions travailler ensemble. Leur projet de barges de transport (passagers et bagages) sur le lac LANIRANO de Fort-Dauphin à Evatra peut nous rendre service dans un futur proche…

 

Après le départ de Cécile…

  • liquider les démarches administratives bancaires pour les virements mensuels des salaires des enseignants et nos cotisations CNaPS..
  • rechercher un document officiel sur la grille des salaires des fonctionnaires de l’Etat malgache : introuvable ! Les informations réelles sur les niveaux de salaires des enseignants à Madagascar en fonction des diplômes et de l’ancienneté sont « ultra-secrètes »… Notre désir serait d’aligner les salaires de nos enseignants sur cette grille… Les informations que je glane ici et là sont très floues et très contradictoires… affaire à suivre donc..
  • inscrire BIENVENU au CEG de LANIRANO : Bienvenu est un ancien élève de l’école Zanaky Lokaro. Il a passé avec succès son C.E.P.E. en juillet 2010. Il m’avait sollicitée l’an dernier pour l’aider, je n’avais pas eu le temps de m’en occuper. Il n’a donc pas pu s’inscrire au collège à la rentrée 2010/2011 faute d’avoir trouvé un parrainage. Nous lui avons avancé les frais d’inscription et offert le matériel scolaire dont il a besoin pour l’année en attendant de lui trouver un parrain ou une marraine. Pour information : les établissements d’enseignement public à Madagascar demandent tous à l’inscription des « écolages » qui varient selon les établissements… Ils servent à couvrir les frais de fonctionnement qui ne sont pas pris en charge par l’Etat. Une autre information qui reste à confirmer : les fonctionnaires de l’Education sont de moins en moins nombreux, ils sont assistés par des suppléants qui sont (seraient) rémunérés par les parents d’élèves.. Dans le cas de Bienvenu nous avons avancé : 23 000 ariarys de frais d’inscription + 2 000 ariarys (500x4) de prise en charge suppléants pour 4 mois.. ce qui tend à confirmer ce que nous avons dit plus haut.

J’ai été heureuse, surprise et rassurée de rencontrer en tant que chef d’établissement du CEG de LANIRANO, Rolande, que Lyliane et moi avions rencontrée lorsque nous cherchions des enseignants pour Lokaro… Nous avions « flashé » sur Rolande… Elle n’avait pas donné suite parce que les salaires que nous proposions étaient trop bas.

 

II – A LOKARO DU 22 OCTOBRE AU 5 NOVEMBRE

1 – Le 22 octobre et le 5 novembre : visites du Docteur Myriam… Comme toutes les choses nouvelles il sera nécessaire de ré-ajuster l’organisation de ces journées afin que le suivi de santé soit efficient. Je l’assiste du mieux que je peux. Elle semble intéressée par l’action auprès de ces enfants et exprime le désir de les connaître mieux… C’est Denis qui fera le lien et le suivi avec elle…

2 – Assistance dans la classe de Valéry qui enseigne aux niveaux T1 et T4 (CP – CM1)… J’observe beaucoup afin de pouvoir suggérer quelques petites choses lui permettant d’être plus serein dans l’accompagnement des apprentissages. Nous échangeons beaucoup et il est ouvert. Le groupe de T4 est vraiment intéressant. Je trouve que ces enfants sont très motivés, impliqués et responsables. Nous leur distribuons leur matériel et ils le garde dans leur bureau. Jusqu’à maintenant tout le matériel était distribué chaque jour. Ils sont 27 dont seulement 6 filles. Plus les élèves avancent en âge et plus le risque est grand pour les filles de ne pas continuer leurs classes… Je conseille à Valéry :

+ que les grands aient toujours un livre à leur disposition pour lire ou dessiner s’ils ont terminé le travail demandé. Depuis le passage de Cécile et Véronique, le dessin va bon train !!

+ que les petits aient tous les jours une activité manuelle : coloriage, piquage, découpage, dessin de formes, puzzles… nous avons préparé du matériel

3 – Réunion de parents d’élèves en présence de tous les enfants. Cette expérience nous a été suggérée par Samuel Tomety, compagnon de Raymonde Grayon de Fort-Dauphin. Si les petits ont ressenti le besoin de sortir avant la fin, les grands ont été très attentifs à tout ce qui se disait. Les sujets abordés :

- Leur avis sur notre action : sont-ils contents ?

- Rappel des points importants du règlement intérieur de l’école : propreté, hygiène, vêtements, culottes pour les filles…

- Les limites de notre action s’il n’y a pas de collaboration plus effective de la part des parents : classe T5 et classe pré-scolaire à Vatoroka.

- Les parrrainages possibles pour les enfants au-delà de leur scolarisation à Lokaro : nous parlons de ce que peut être un parrainage et les conditions d’attribution.

- Rappel de la responsabilité parentale sur les soins à apporter à leurs enfants. Nous parlons de la visite du Docteur Myriam.

Ce qui ressort de cette rencontre :

  • la moitié des parents étaient représentés : ils ont pris la parole et échangé sur chaque point abordé ;
  • ils se sont dits prêts à participer ;
  • ils ont exprimé de la reconnaissance ;
  • en fin de réunion : la fuite du toit sera prise en charge par 2 élèves de T4
  • conscience de la nécessité de rester en lien avec ces parents qui font « du mieux qu’ils peuvent »

Personnellement j’ai pris conscience ce jour-là que les enfants de l’école sont prêts à se prendre en charge sans faire appel à leurs parents. Que ces parents sont eux-mêmes dépourvus et n’ont pas eu la chance d’avoir ce que nous offrons à leurs enfants. C’est en toute sérénité que nous nous sommes quittés.

4 – Toilette des garçons (les petits de T1 – T2) avec shampoing, douche et nettoyage des ongles pieds et mains. Ce que je faisais toujours au moins 1 fois à chaque visite avec les filles. J’ai vu les petits garçons tellement délaissés que j’ai fait une tentative : ils ont accepté et y ont pris beaucoup de plaisir ! J’ai laissé un coupe-ongles et une brosse à leur disposition après un petit topo sur leur usage.

5 – Atelier de raccomodage de vêtements avec garçons et filles : tout le monde a bien participé.. Certains enfants ont pris le temps de laver le vêtement avant…

Je leur ai dit au revoir le vendredi matin 4 novembre puisque c’était leur dernière matinée de classe avant mon départ. Geneviève la femme de Monsieur Patrice les a fait chanter une dernière fois à ma demande. Je les quitte la larme à l’œil.

 

Pour conclure sur un long séjour au village :

  • nous avons vécu une aventure intense tant sur le plan de la vie communautaire entre nous que sur tout ce que nous avons partagé avec les enfants.
  • Les enfants ont une reconnaissance qu’ils manifestent par le sourire, le rire, la joie, la participation active à tout ce que nous proposons.
  • La demande de leur part est encore et toujours là ça c’est sûr.
  • J’ai personnellement appréciée d’être dégagée d’un matériel au quotidien ce qui m’a permis d’être dans la légèreté et dans l’observation.
  • La préparation que nous avions faite de ce séjour avec tous ceux qui étaient là nous a permis d’avoir toujours des solutions de rechange lorsque le matériel faisait défaut.

Je remercie infiniment toute l’équipe. Chacun a donné le maximum. Je me suis trouvée confortée et réconfortée dans la justesse de cette action.

Je remercie aussi tous les enfants de Lokaro pour tout ce qu’ils nous offrent, ainsi que les maîtres Patrice et Valéry qui sont des êtres de confiance.

Publié dans Missions 2011

Commenter cet article