Compte-rendu de l'AG du 20/21 mai 2016

Publié le par administrateur

AG 20/21 mai 2016 - Cabrafol -  St Vincent (34)
AG 20/21 mai 2016 - Cabrafol -  St Vincent (34)
AG 20/21 mai 2016 - Cabrafol -  St Vincent (34)
AG 20/21 mai 2016 - Cabrafol -  St Vincent (34)
AG 20/21 mai 2016 - Cabrafol -  St Vincent (34)
AG 20/21 mai 2016 - Cabrafol -  St Vincent (34)
AG 20/21 mai 2016 - Cabrafol -  St Vincent (34)
AG 20/21 mai 2016 - Cabrafol -  St Vincent (34)

AG 20/21 mai 2016 - Cabrafol - St Vincent (34)

RESUME AG DU 20/21 MAI 2016 à Cabrafol - St Vincent d'Olargues (34)

Présents Excusés
Barrau Chantal
Bernardot Vince
Bianchi Denis
Bianchi Véronique
Bonneville Patricia
Bonneville Didier
Braux Odile
Culier Stéphanie
Grzeszczak Roseline
Guyon Sylviane
Le Deun Elisabeth
Mas Marielle
Meignant Cécile
Mignet Anne-Marie
Musard Remi
Ranjamino Fara
Trichet Patrick
Hazard Marieke (le dimanche)



 
Anninos Catherine
Brault Renée Claude

Cavier Typhène
Cecillon Francoise Jacky
Cecillon Yann
Chauveau Geneviève
Cyrille
Lucile

Erhardt Pan
Flamier Claire et Norbert

Grzeszczak Genevieve
Roux jean-François

Servant Catherine (sortante du CA)
Mignet Joseph
Mignet Marie-Odile
Mignet Mariette
Nicol Catherine
Novakova Ivana
Platret Marc

Reyss  Agnes
Rocheron Yvette
Sérégé Laurence
TOTAL Présent : 18 personnes TOTAL excusés : 21 personnes

1 – PEDAGOGIE/EDUCATION

A/ BILAN 2015-2016 :

  • Classe de T1-T2 (Narcisse) : 29 élèves - Utilisation des nouvelles techniques d’enseignement et mise en place concrète des nouveaux outils.
  • Classe de T2-T3 (Nazotoa) : 28 élèves - Travail sur l’autonomie et expérimentation des  nouvelles méthodes d’apprentissage.
  • Classe de T4-T5 (Valéry) : 21 élèves - Valéry ne semble pas concerné par les nouvelles méthodes proposées et préfère rester dans les méthodes traditionnelles de pédagogie.
  • Direction Valéry : Bon travail de Valéry, mais échanges avec des membres de l'association parfois compliqués.
  • Création d’un comité de représentants d’élèves : en cours d’essai de mise en place avec quelques difficultés.
  • Les instituteurs ont apprécié la proposition de tranches d’âge/niveau et l’ont mise en pratique.
  • Les échanges de courriers avec le collège français de Bédarieux (T5) sont un échec.

B/ PROSPECTIVES 2016-2017 et au-delà :

  • Ouverture vers une direction déchargée du directeur Valéry.
    Le projet serait l'embauche d’un autre instituteur local (ancien élève)dans un premier temps pour seconder les instituteurs (en formation continue) complétée par des formations du CISCO (inspection académique malgache). Dans un second temps il prendrait en charge une classe et Valéry serait déchargé pour se consacrer uniquement à la direction et aux soins.
    (Rentrée 2016-2017 ou 2017-2018 ? suivant les résultats des collégiens et les candidatures).

2 – FORMATION DES ENSEIGNANTS

A/ BILAN 2015-2016 :

  • Session de formation en FLE  (sept 2015) : Elisabeth continue à former les maîtres en FLE. L'objectif est d'amener les enfants à oraliser davantage en français. La langue d'apprentissage à Madagascar n'est pas définie et on a des situations variables selon les enseignants et les établissements.
  • Les instituteurs ont suivi un perfectionnement en français à l’Alliance Française pendant les vacances.
  • Formation en informatique avec Prisca.
  • Anne-Marie a donné une formation sur le thème « donner des nouvelles » pour pouvoir suivre la vie de l'école à travers le compte-rendu des instituteurs. Dans la culture malgache donner des nouvelles détaillées n'existe pas de la même manière qu'en France (Fara).

B/ PROSPECTIVES 2016-2017 et au-delà :

  • Une suggestion qui est faite à Elisabeth : mettre les maîtres en situation de conduire une séance seuls et qu'elle soit un observateur.

3 – EQUIPEMENT-BATI

A/ BILAN 2015-2016 :

  • Journée d’entretien du patrimoine pérennisées 1 fois par mois et très bien mise en place par toute l'équipe.
  • Eté 2015 : réfection de toutes les toitures, rénovation du sol des toilettes sèches et lieux de lavage des mains (les instituteurs ont assuré l’organisation des chantiers seuls, très bon travail).
  • Rachat d’un 3e ordinateur portable pour le bureau après fin de vie de l’ancien (octobre).
  • Rachat d’un 4e ordinateur portable pour le bureau après dégât des eaux (décembre).  

B/ PROSPECTIVES 2016-2017 et au-delà :

  • Electrification solaire de l’école : par les étudiants de l’Université de Toulon MAD’ACT en juillet 2016 est confirmé. Les étudiants ont mené le projet jusqu'au bout, ce qui leur a demandé beaucoup de travail. Mais ils ont une difficulté a comprendre le fonctionnement associatif et la nécessité de communiquer.
    Nous aurons à compléter l'installation de MAD'act pour la sécurité du matériel : local technique.
    Lors de prochains projets avec d'autres associations ou groupes nous aurons à être vigilants sur la communication des informations.
  • Construction du 3e logement d’instituteur suivi par Valéry et aidé par Jean-Marie W. (en juillet).
  • Création de boxes pour un espace douche pour les élèves (en octobre ?).

4 – SANTE-SOINS

A/ BILAN 2015-2016 :

  • Lecture du courier du Dr. Myriam et des compte-rendus de Valéry et du Dr. Tolotra.
  • Suivi des enfants en 2015-2016 (palus, vermifugeages et soins courants) par Valéry avec le Dr Myriam à distance. Valéry est compétent.

Compte rendu de soins (enfants traités) par Valéry :
-Paludisme 50
-Toux 83

-Maux de tête 43
-Maux de ventre 4
-Pansements 76
-Asthme : 20
-Parasy : 20

  • Cette année le Dr. Myriam a effectué 4 visites.
  • Le dentiste Dr. Tolotra reçoit les enfants à F-D. Mais juste une extraction s’est faite cette année.
  • Nous avons reçu une aide du Secours Populaire pour financer le projet santé/dentiste.
  • Missions Santé : pas de mission santé en 2015-2016.

B/ PROSPECTIVES 2016-2017 et au-delà :

  • Poursuite des soins par Valéry.
  • Poursuite des visites du Dr. Myriam selon sa disponibilité.
  • Rentrée :  une mission santé est prévue avec Denis Bianchi,
    relancer la proposition de soins dentaires.
  • Contact pour un partenariat avec une autre association de santé sur la presqu’île (?).

5 – HYGIENE – PREVENTION

A/ BILAN 2015-2016 :

  • Plusieurs séances douches shampooing dont une anti-poux.
    Séance régulière de Narcisse pour les T1-T2.
  • Les élèves aiment beaucoup se laver à l'école.

B/ PROSPECTIVES 2016-2017 et au-delà :

  • Installation de douches en amont pour les élèves.
  • Poursuite douches shampooing anti-poux.
  • Rentrée : Faire de la prévention auprès des parents sur le soin des dents.

6 – ENVIRONNEMENT

A/ BILAN 2015-2016 :

  • Le lycée agricole de Nahampoana accueille après le BEPC car c'est un lycée.
  • Pas de mission environnement cette année.
  • Réception d’une malette «Mareco» pour l’éducation à l’environnement marin à l’école primaire.
  • Les arbres plantés dans la cour de l’école sont beaux et fructifiants.
  • Les enfants sensibilisés montrent encore un vif intérêt pour les arbres plantés.

B/ PROSPECTIVES 2016-2017 et au-delà :

  • Stéphanie reste référent et Didier aimerait participer.
  • Prisca a commencé à recenser les établissements et écoles horticoles pour l’apprentissage mais Il semble qu’il n’y ait pas de formation professionnelle avant le lycée. (à poursuivre).
  • Encourager un élève qui sort du collège et qui le souhaite entrer au lycée professionnel horticulture (ou un stage en pépinière) afin de devenir l'intervenant environnement/arbre pour l’école (ancien élève).

7 – LES MISSIONS

A/ BILAN 2015-2016 :

  • 10-2015 - Mission de Formation FLE pour la rentrée : Elisabeth.
  • 01-2016 - Mission d’échanges virtuels scolaires avec l’association «Parle Monde» sur 3 semaines - petits courts-métrages vidéo réalisés par les enfants.
  • 03-2016 - Mission de gestion de l’école et formation des enseignants (communiquer).

B/ PROSPECTIVES 2016-2017 et au-delà :

  • 07-2016 : mission Anne-Marie M. et Jean-Marie W.
    Accompagnement de la sortie de fin d’année avec les T5
    Accompagnement de l’équipe d’électrification Mad’act
    Préparation  du chantier 3e logement .
  • 10-2016 : une mission santé est prévue avec Denis Bianchi
  • 10-2016 : une mission arts plastiques/activités manuelles avec
    Geneviève Chauveau/Marie-Odile Mignet
  • 10-2016 : une mission tee-shirts personnalisés (arts-plastiques) : Véronique Bianchi
    (voir si on peut acheter les tee-shirts sérigraphiés à Mada).
  • 2016-2017 ? : Atelier Arts plastiques Jean-Marie Cathelain, de la Réunion.
  • 2017 ?? : Stéphanie Culier accompagnement d’une mission gestion.
  • Au delà ?? : Denise Didier serait partante pour une mission.

8 – PARENTS D'ELEVES

A/ BILAN 2015-2016 :

  • Les parents d’élèves accueillent Anne-Marie à chaque mission.
  • Une réunion a eu lieu en mars pour présenter le projet d’électrification.
  • On constate que les parents sont de plus en plus concernés par ce qui se passe à l’école et ils s’investissent de diverses manières.  

B/ PROSPECTIVES 2016-2017 et au-delà :  

  • Organisation de la sortie avec pique-nique de fin d’année organisée par Valéry et assisté par des parents d’élèves.
  • Fara devient référent "Parents d'élèves" de l'association pour mettre en place avec Valéry plus de liens avec les parents.
  • Encourager l’initiative de propositions des parents pour le fonctionnement de l’école et d’actions en faveur de la population en lien avec la pédagogie.
  • Création d’un comité tripartite élèves/parents/enseignants.

9 – TRANSPORTS

A/ BILAN 2015-2016 :

  • La pirogue est enfin arrivée grâce à Valéry.
  • Aide au financement de vélos pour les 2 nouveaux instituteurs.

10 – ADMINISTRATION – GESTION

A/ BILAN 2015-2016 :

  • Le « local-bureau » à Fort-Dauphin au Mahavoky hôtel coûte cher et est bruyant.
  • La secrétaire Prisca est consciencieuse, dynamique et prend des initiatives.
    La comptabilité a été réalisée par M. Marcel Comptable de FD pour le bilan malagasy et français.  
  • Donateurs réguliers et fidèles, mais peu de nouveaux.

B/ PROSPECTIVES 2016-2017 et au-delà :   

  • Nous cherchons à faire des économies sur la location du bureau de F-D car il y a un partenaire financier qui se retire.
  • Il faudrait redynamiser le groupe de la Réunion.
  • Chacun des adhérents doit-être concerné par la vitalité de l’association : trouver des nouveaux adhérents, des donateurs, des mécènes... car rien est acquis et définitif.
  • Bureau de la réunion : anticiper les besoins en commandant avant. Par exemple : prévoir systèmatiquement les commandes de dictionnaires pour chaque fin d’année pour les T5 terminant leur cycle chez nous.
  • Améliorer nos relations avec Prisca et Mr Marcel comptable par des échanges skype plus nombreux.

11 – PARRAINAGES

A/ BILAN 2015-2016 :

  • Cette année 4 nouveaux collégiens(nes) sortant T4 et T5 : Fidélicien, Nasolo, Souvenir et Clémentine et 3 nouveaux parrains/marraines.
  • Le convention avec la Fivoy (microcrédit) n’est pas encore signée.   
  • Rien n'a été trouvé pour Lizo concernant un possible apprentissage manuel.

B/ PROSPECTIVES 2016-2017 et au-delà :   

  • Roseline devient référent pour les parrainages : elle mettra en place ce qu'il faut pour simplifier les choses.
  • Il faut trouver 2 nouveaux parrains pour l’année prochaine (voir aussi les continuités d’étude et les abandons). Sylvianne Guyon se propose pour être marraine, reste donc un parrain à trouver s'il n'y a pas d'abandon d'étude par un élève.
  • Nous ne pouvons pas envisager le parrainage d'enfants entrant en apprentissage car c'est trop difficile à gérer à distance et cela sort de nos objectifs. Il est souhaité que les démarches soient menées par l'enfant lui-même avec sa famille.
    Mais pour aider les parents pour l'orientation de leur enfant sortant de l'école et qui n'entre pas au collège, Prisca est en train de faire la liste de tous les artisans de F/D.
  • Nous confirmons que les enfants de nos salariés ne seront pas parrainés systématiquement car bien qu'employeurs nous ne sommes pas une entreprise qui fait des bénéfices sur ses ventes, nous sommes une association.

12 – ACTIONS DE COMMUNICATION

A/ BILAN 2015-2016 :

  • 02-2017 Opération Brioche à la Réunion.
  • Démarrage du carnet de rencontre par Véro et Cécile (mais gros travail sur le long terme).

B/ PROSPECTIVES 2016-2017 et au-delà :   

  • Réimpression des plaquettes.
  • Vente de tableaux de plasticiens au profit de l’association proposition faite par jean-Marie Cathelain.
  • Véro rappelle que le blog est le bon endroit pour demander des informations sur l'association il faut le faire vivre et surtout l'utiliser. Elle signale qu'elle envoie régulièrement des compte rendus qu'il faut lire pour être à jour des informations. De plus cela l'encourage et valorise son travail, si nous y allons plus souvent !!!!.
  • Remi propose une opération brioches à initier aussi en métropole

13 – DONATIONS EXCEPTIONNELLES - MECENAT D'ENTREPRISE

A/ BILAN 2015-2016 :

  • AG2R a financé partiellement le bureau de F-D
  • Soutien toujours régulier et très généreux d’Art et Concept
  • Donation sur vente du producteur de spiruline de Cabrafol
  • La boulangerie Côté Pain (Réunion) a monté son «Opération Brioche» (02-2017).
  • L’opération «livres» de la paroisse de Lagny s/Marne cours avec l’acquisition de dictionaires malgache/français pour les T5 entrant au collège pour plusieurs années.
  • Le Marcory a réalisé les impression des journaux Z-L
  • Le secours populaire français a financé le projet santé 2016-17.
  • Opération de financement en crowfounding (kisskissbankbank) du projet électrification solaire de MAD’ACT et sponsort privés.    

B/ PROSPECTIVES 2016-2017 et au-delà :   

  • Nous ne sommes pas sûr qu'AG2R financera le bureau de F-D en 2017-2018 car notre interlocuteur n'y travaille plus.
  • Créer un espace « nos partenaires » sur le blog afin de mettre en valeur certains donateurs/entrepreneurs (Art et concept, Côté pain, Spiruline de Cabrafol...).
  • Recherche de nouveaux sponsors avec un dossier de projets détaillés.
  • Reconduction des sponsors réguliers.
  • Il est important de prospecter pour le financement du bureau. Chaque membre peut demander un dossier pour le proposer à un financeur.

---------------------------------------------------

BILAN FINANCIER (document sur demande)
voir camenbert en fin de document

---------------------------------------------------

vote à l'unanimité des deux bilans et des projets
et du Conseil d'administration / bureau


Recomposition du Conseil d'administration

Composition des Membres
du conseil d’administration :

Bernardot Vincent (présent)
Bianchi Denis (présent)
Bianchi Véronique (présent)
Bonneville Patricia (présent)
Bonneville Didier (présent)
Cavier Tyfène (procuration)
Culier Stéphanie (présent)
Grzeszczak Roseline (présent)
Guyon Sylviane (présent)
Ledeun Elisabeth(présent)
Meignant Cécile (présent)
Mignet Anne-Marie (présent)
Mignet Marie-Odile (procuration)
Platret Marc (procuration)
Wisniowicki Jean-Marie (procuration)

3 membres entrants
Mignet Mariette (par procuration)
Ranjamino Fara
(présent)
Trichet Patrick (présent)

2 membres sortants
Servant Catherine (par procuration)
Syvestre Sylviane (par procuration)

Reconduction du bureau

Présidente générale :
Anne-Marie Mignet
Trésorière :
Cécile Meignant
Vice-trésorière Réunion :
Tyfène Cavier
Secrétaire métropole :
Véronique Bianchi
Vice-Secrétaire :
Elisabeth LeDeun

---------------------------------------------------
DEBAT DU DIMANCHE

THEME : L'autonomie

1er partie
Témoignages d'Elisabeth et Anne-Marie
qui y sont allées cette année.

Elisabeth octobre 2015

J'appréhendais d'y aller seule même si j'avais déjà fait 3 missions précédemment avec différentes personnes.

Ce qui m'a facilité l'organisation : Prisca m'avait réservé un 4x4, l'hébergement chez Raymonde.

J'ai fait les courses pour ma semaine à F/D avant de partir. Lorsque nous sommes partis il y avait 9 personnes dans le véhicule (le chauffeur et un aide, les 3 instituteurs, Patricia la femme de Valéry et ses 2 enfants et moi...) j'ai eu du mal a m'imposer pour avoir ma place confortable à l'avant. La benne arrière était pleine avec beaucoup de matériel. Nous avons pu prendre la route de Mandena parce que le véhicule que nous avions est autorisé. La piste est très dégradée mais nous sommes arrivés à bon port.

A l'arrivée nous nous réunissons avec les maîtres pour organiser le planning de la semaine : travail dans les 3 classes tous les jours avec les outils suivants : marionnnettes et jeu de cartes afin de mettre en place des situations de dialogues pour l'oralisation. Les marionnettes discutent dans les 2 langues (bi-linguisme) sous forme de dialogue. En fin de séance nous prenons des notes écrites sur le déroulé du dialogue.
Avec le tarot des mille et un contes : chaque groupe doit écrire un conte et venir devant les autres pour décrire les cartes et raconter son conte.
Valéry a du mal à s'impliquer, il profite de ma démonstration avec les enfants pour faire son travail administratif. Il serait utile de lui demander pourquoi ?

Mon ressenti personnel : j'ai du mal à accepter que les enfants soient très tôt le matin devant la porte en observation. Les soirées seule sont meublées par les CR et la lecture. Le Hilton est très confortable.

Anne-Marie mars 2016

J'ai fait un séjour d'un mois avec 3 semaines effectives sur place.

  • la première semaine à Lokaro : dernière semaine du trimestre après les compositions. J'avais demandé aux enseignants de voir avec les enfants quelles activités ils aimeraient faire avec moi : nous avons fait de la peinture, des jeux, des perles.... Ils étient tous contents et moi aussi. J'ai pu réunir les parents d'élèves pour présenter le projet d'électrification de l'école. J'ai aussi vu quelques uns des filleuls pour faire le point avec eux sur la correspondance.

  • La deuxième semaine à F/D avec Prisca et les enseignants pour une formation que nous avions intitulée : comment donner des nouvelles. (le matin) et l'après-midi Prisca a donné aux instituteurs une formation à l'utilisation de l'ordinateur pour donner des nouvelles : mails, skype. Ils ont pu faire des travaux pratiques en envoyant quelques mails (Denis, Patrick....). Ils ont accès à l'ordinateur du bureau lorsqu'ils viennent à F/D

  • La troisième semaine : accompagnement à la gestion pour régler quelques problèmes et voir avec Prisca tout ce que nous ne pouvons pas régler à distance. Elle a pu revoir La Poste pour la réception des courriers et des colis pour les filleuls.

     

2e Partie

COMMENT PERENNISER L'ECOLE SI ON N'Y VA PLUS ?
COMMENT PERENNISER LES APPORTS ?

AM termine avec l'introduction sur la suite du débat : "Comment envisager l'autonomie logistique à Lokaro".

AM : Ce qui lui manque lorsqu'elle va à Lokaro ce sont les échanges avec des gens de sa culture, les cercles de parole du soir.

Vince : évoque ses rencontres autour du repas avec les autochtones au Mali.

AM : A Lokaro nous ne retrouvons pas cette donnée culturelle mais madame Edwige la femme de Mr Jean vient tous les matins pour le petit déjeuner et le soir pour l'apéritif (sirop de grenadine).

A.M. : Ne veut plus y aller seule. Fara propose d'afficher en début d'année un calendrier des missions avec les thèmes afin que ceux qui veulent y aller puissent s'y inscrire. La mission de rentrée d'octobre 2016 est déjà prévue. Il vaut mieux éviter la période de décembre à mars car c'est la saison des pluies : il est difficile de circuler et le paludisme bat son plein !

Vero : on parle d'autonomie fonctionnelle car ça fait 11 ans que l'association est créée et 8 ans que l'école est ouverte. Lorsque nous avons lancé le projet nous pensions que 10 années seraient nécessaires pour bien accompagner... cela nous ramène à février 2018 ! Il est donc temps de se poser la question sur l'autonomie. Ce serait bien de prévoir une fête pour les 10 ans et que les parents d'élèves soient sollicités pour cette manifestation.

Elisabeth : pense que l'électrification de l'école va apporter un plus par l'utilisation d'outils d'écoute pour le français et la lecture.

Fara : Prisca a commencé une formation des maîtres en informatique. Je m'interroge sur ce qui pourrait être mis en place pour l'apprentissage des mathématiques.

Denis : comment définir l'autonomie ? Etre souples et mouvants par rapport aux méthodes pédagogiques.

Roseline : l'autonomie sera plus facile lorsque Valéry sera déchargé de sa classe.

Elisabeth : le kamishibaï sur la santé était génial, je l'ai repris quand j'y suis allée. Pour l'autonomie ça me paraît important qu'il y ait des outils.

Véro : notre investissement est tel que nous proposons une école comme il n'en existe pas là-bas.

Vince : amener des outils mais les laisser décider par eux-mêmes.

Roseline : lorsque nous avons fait la formation pour la contraception nous leur avons laissé des outils (planches) qu'ils se sont appropriés eux-mêmes.

Fara : l'enseignement c'est une chose mais on est là aussi pour apporter plus.

Denis : pour aller pêcher il faut être en bonne santé. Nous sommes une force de propostion. Anne-Marie s'épuise, qui va prendre le relais. Nous devons compter les forces vives.

Didier : il ne peut pas y avoir d'autonomies sans projet local. Il faut sonder les différents intervenants sur place chef de village, parents, instituteurs... pour les mathématiques plus l'enseignement est concret plus il est adapté à ce qui se passe sur place. Ne pas favoriser l'ordinateur mais le calcul dans les champs, l'utilisation de la géométrie.

Véro : il ne faut pas confondre l'outil informatique pour communiquer avec les enseignants  et l'outils informatique pour les élèves c'est un autre projet qui n'est pas adapté à Lokaro. Pour aller vers l'autonomie nous avons besoin que les enseignants communiquent avec nous.

A.M. : Il y a une association ZL sur place avec les villageois. Raymonde est trésorière elle est à F/D. Lorsque nous avons créé l'association beaucoup étaient illétrés. Depuis 8 ans cela a évolué et il serait bien qu'ils redynamisent et s'approprient l'association sur place à Lokaro.

Sylviane : ce serait à eux de définir leur demande car pour l'instant ils se reposent sur nous. Qu'ils y réfléchissent et qu'on en discute.

Marieke : Travailler dans le sens que ceux qui en ont bénéficié (anciens élèves) s'impliquent et participent à la vie de l'école.

Véro : se servir de la force vive qui s'est formée à l'école et qui pourrait ramener son savoir et développer une activité.

A.M. : Dans le domaine de l'éducation et de l'enseignement ils peuvent fonctionner sans nous. Les enseignants sont toujours très demandeurs de formation. En ce moment ils demandent une formation en musique.

Fara : qu'ils montent un projet et qu'ils nous le proposent.

 

Nous décidons de reprendre point par point les termes du bilan d'activités afin de nous rendre compte de ce qui reste à faire dans le domaine de l'autonomie.

Equipement – bâti : si nous finançons ils peuvent entretenir leur matériel ils nous l'ont montré cette année avec la réfection des toitures des bâtiments et l'entretien des toilettes sèches : instituteurs et parents d'élèves

Santé-soins : c'est ok pour l'autonomie, mais il est important d'entretenir les liens afin d'être attentifs aux besoins... Valéry montre une rigidité due à sa fonction de directeur son attitude a changé. Le décharger de sa classe lui permettrait de se détendre.

Véro : la décharge de Valéry devra passer par la formation du nouvel instituteur qui serait issu de l'école et passerait une année avec les autres pour l'apprentissage. En plus, en prenant un jeune qui habite la presqu'île nous n'aurons pas besoin de refaire un logement supplémentaire.

Rémi : prendre un instituteur issu de la presqu'île, n'aura-t-il pas des pressions ? (nous débattons à ce sujet et nous concluons que l'équipe pédagogique (l'ensemble des instituteurs) est garante de l'enseignement et l'éducation.

Ne faudrait-il pas prévoir un bureau pour Valéry ?

Didier : Quels sont les critères de sélection des instituteurs sur quelle base on se place pour recruter ?

A.M. : il y a une équipe pédagogique existante qui décidera.

Denis : on ne doit pas se désengager et nous devons garder quand-même une voix.

Vince : quand il faut prendre une décision l'association a une voix consultative et décisive.

Véro : Nous sommes les garants de l'utilisation de l'argent de nos donateurs et des actions de l'association auprès des adhérents, c'est notre responsabilité. Ils peuvent nous proposer des projets et nous pouvons les étudier.

Fara : est-ce que c'est nous qui devons avoir le dernier mot ?

Vince : comment réfléchit-on pour qu'il y ait un partage des décisions par rapport aux intérêts ?

Véro : C'est possible si les personnes sont désinteressés financièrement au projet et ce n'est pas le cas du personnel de l'association puisqu'ils sont salariés.
Notre éthique est de regarder leurs projets avec bienveillance et d'aller dans leur direction.

Sylviane : il faut leur faire confiance c'est un nouveau pas.

Environnement : Les parents ne prennent pas d'initiatives mais aimeraient participer davantage donc il y a de l'espoir.

Transport : Les instituteurs nous ont montré qu'ils étaient capables de monter un projet seuls.

Adminisstration et gestion : Trouver une personne de confiance pour assurer le fonctionnement du compte sur place car Raymonde s'absente souvent. Il y a 5 000€ à gérer chaque trimestre.

Rémi : demander à la banque de mettre une alerte.

A une demande exprimée auprès du Dr Myriam pour cette fonction elle a refusée car elle a dit qu'elle aurait des pressions.

Parrainages :

Didier : y-a-t-il un moyen de parrainer plus d'enfants ?

Véro : la gestion des parrainages est une charge en plus sur l'école c'est lourd ! Ce n'est pas l'objet de l'école. Il faudrait créer une association pour gérer les parrainages

Conclusion/Prospective :

Travailler sur le profil du poste que nous proposerions à Valéry et sur la personne ressource qui aurait la signature du compte.

Les référents pour cette mise en forme : Denis, Roseline, Anne-Marie, Stéphanie, Didier et Elisabeth. Les rencontres se feront dans la vallée avec un skype pour les personnes qui sont éloignées (Didier, Anne-Maire, Elisabeth...). L'information sera donnée à Valéry sur place.

Rendez-vous en 2018 pour fêter les 10 ans de l'école : à nous de trouver sous quelle forme ?

Fara : s'engage alors comme référent-lien avec les parents d'élèves pour leur donner une formation vers l'autonomie.

Elisabeth : propose de partir des livrets des délégués d'élèves distribuées en collège en France.

Vince : dit qu'il y a nécessité de créer du lien social autour de l'école.

Véro : suggère une réunion/fête d'école qui rassemble tous les partenaires chaque fin d'année.

Sylviane : Si Mr Saosy fait régulièrement des aller-retour sur F/D il pourrait passer au bureau de Prisca pour transmettre des infos concernant les parents d'élèves à Fara qui devient la référente, selon une demande de participation qu'il avait formulé.

 

Nous terminons cette AG par le choix d'une date pour l'année prochaine :
1er ou 2e WE de septembre 2017
le lieu reste à définir mais Fara et Patrick proposent leur lieu, à confirmer.
 

Compte-rendu de l'AG du 20/21 mai 2016

Publié dans Assemblé Générale