Mission de Rentrée des Classes 2012-2013 - 2e phase

Publié le par Anne-Marie

(Anne-Marie du 9 octobre au 8 novembre 2012)

 

Les objectifs de ce séjour étaient en priorité

- accompagner l'instituteur Valéry dans l’installation de sa nouvelle classe à l’étage

- équiper les classes et les élèves de tout le matériel pour l’année scolaire 2012-2013

- mettre en place les parrainages des enfants entrant en 6e

 

Un mois est à mon goût toujours trop court ! Je crois que je vais bientôt expérimenter un séjour beaucoup plus long ! Aux objectifs de départ se rajoutent toujours des besoins immédiats auxquels nous n’avions pas pensé !

groupeLa classe de Valéry à l’étage nécessitait un peu de travail pour une organisation pratique de l’espace qui est beaucoup plus réduit que l’espace du bas (nous sommes sous le toit). Les rambardes de l’ancienne mezzanine ont servi de support pour un nouveau rangement « en grenier » et c’est assez satisfaisant. Nous avons refait la faîtière de l’école qui avait quelques fuites et nous avons commandé un nouveau filet pour retenir les feuilles de raty qui, lorsqu’elles se soulèvent par grand vent, peuvent provoquer des fuites. C’est le papa de Josette, une de nos élèves, qui nous a fabriqué le filet de 6 mètres sur 12 mètres pour couvrir la totalité du pan de toiture exposé au vent. Nous aimerions doubler l’intérieur avec du falafa afin que le problème de la poussière soit réglé… Nous y réfléchissons parce que l’inconvénient d’un plafond c’est que les rats viennent s’y installer !

La bibliothèque-ludothèque, qui était auparavant totalement installée en mezzanine, a été partagée en deux selon la demande des maîtres. Avec l’aide des enfants j’ai fabriqué des étagères pour la classe de Patrice et nous avons fait tresser une natte par une maman pour ce coin bibliothèque dans la classe du bas.

prepa pupitreLes enfants sont toujours contents de recevoir des cahiers neufs en début d’année : ils sont 73 cette année puisque 27 élèves de T4 nous ont quitté pour faire leur classe de T5 à Itapera. (en fait 25 sont à Itapera, 1 à Tananolo, et une fille Flavina est fiancée et va se marier !)… sur ces 27 élèves sortant de T4 il y a 6 filles, donc 5 continuent leur scolarité.

Patrice a une classe de T1 et T3 et Valéry T2 et T4 : nous avons opté pour ce partage afin que les effectifs de chaque classe soient à peu près identiques : 36 et 37…

Les deux parties de rambardes restantes ont trouvé aussi leur utilité : nous avons installé un support pour les seaux et les bassines à l’extérieur de l’école afin qu’ils ne soient plus posés à terre. Mon intention était d’en faire un de chaque côté pour chaque classe mais le temps a manqué et j’ai laissé ce travail aux enseignants. Nous avions des problèmes avec les volailles qui circulent et qui venaient boire et se baigner dans les réserves d’eau pour la toilette et la boisson des enfants !

J’avais malheureusement oublié l’équipement de nos élèves de T5 à Itapera et j’ai dû faire un voyage à Fort-Dauphin pour un 2e achat de matériel scolaire…. La totalité des frais scolaires de cette rentrée se montent à 1 500 000 ariarys (soit environ 450 euros pour 99 enfants).

Nous avions vu les enfants entrant au collège et leurs parents et je devais aussi mettre en place ces parrainages. J’avais prévu une journée à Fort-Dauphin et tout était fait pour un retour à Lokaro. La pluie ne m’a pas permis d’être au rendez-vous et je suis restée bloquée à Fort-Dauphin tout un WE ! Accepter ce qui advient et attendre que le soleil revienne.

Lorsqu’il y a une organisation matérielle importante, cela laisse peu de place pour d’autres activités avec les enfants.

coutureJ’ai quand même pu sortir quelques puzzles, lotos et mémorys avec les petits de T1… de temps en temps, et nous avons relancé la broderie avec tous ceux qui le désiraient : nous avons confié la responsabilité de cet atelier à Noëlla et Antonée nos plus grandes élèves de T4.

Nous avons également expérimenté la distribution des lots de vêtements pré-triés par âge et par sexe : les enfants ont tous reçus 2 hauts, 2 bas et 2 slips à leur taille : très satisfaisant mais quel boulot en amont ! Notre projet est de demander aux donneurs de les préparer eux-mêmes, ce qui a l’air d’être accepté et commence à fonctionner. Nous récupérons uniquement des lots tout prêts. Merci à Tyfène qui a orchestré ce gros travail et à tous ceux et celles qui ont participé : habiller de « neuf » 73 enfants ce n’est pas une mince affaire ! Les éléves de T5 scolarisés à Itapera ont reçu 1 haut, 1 bas et 1 slip. Pour les donneurs : il serait bon de ne pas garder les vêtements de qualité douteuse et qui ne vont pas tenir l’année ! Un grand merci au passage à la petite famille Mayer de Saint-Paul : sans elle je n’aurais pas pu transporter les 50 kilos de bagages… Je suis rentrée avec les valises vides pour un prochain voyage : 12 kilos de valises vides ! C’est un peu astreignant cependant les enfants font une fête de ce moment ! Nous leur avons également offert un livre à chacun (du stock existant dans l’école) et 10 billes en verre… pas de repas cette fois-ci mais les sourires étaient tout de même au rendez-vous !

Les parrainages sont mis en place par l’intermédiaire de notre banque de la Réunion : ils sont virés sur notre compte BNI de Fort-Dauphin en même temps que le virement trimestriel, de là ils sont virés sur les comptes personnels que les parents des enfants ont ouverts à la FIVOY de Fort-Dauphin. C’est une grande première pour ces gens de la brousse que d’avoir un contact avec une banque. J’ai personnellement rencontré les personnes qui dirigent cette banque de micro-crédit et pris des garanties afin que l’argent soit mis à leur disposition chaque début de mois et ceci pendant 10 mois. Nous avons modifié le virement trimestriel : de 1500 euros nous l’avons passé à 2 000 euros.

 

Pour l’avenir :

2 futurs projets se dessinent avec des amies malgaches rencontrées sur place :

- LUCIE formée en FLE (Français Langue Etrangère) par l’Alliance Française de Tananarive : mettre en place sur Fort-Dauphin une formation qui s’adresserait aux enseignants du primaire ayant déjà un niveau suffisant de français. Je lui ai fait une avance de 100 000 ariarys pour l’aider dans la préparation de ce projet.

- FANJA formatrice en création de petites entreprises : elle viendrait à Lokaro pour aider les femmes au montage d’une entreprise de vannerie. Je la reçois à la maison à la fin du mois et nous allons poser les bases de ce futur projet.

N’oublions pas que notre objectif est toujours le même : être au service des enfants. Ces 2 projets s’inscrivent dans cet objectif puisque la formation des maîtres en FLE permettrait aux enfants d’avoir un meilleur accès à une deuxième langue, la formation des femmes fait partie du projet initial et permettrait aux femmes de la presqu’île d’avoir leur propres moyens de subsistance de manière à pouvoir mieux répondre aux besoins des enfants en matière d’hygiène et de santé.

 

Voilà en bref les nouvelles de cette rentrée. Je n’ai pas de photos de notre aménagement. Attendons celles de Stéphanie qui est partie avec Manu pour planter des fruitiers.

 

Une nouvelle qui nous attriste et nous fait prendre conscience de la fragilité de la vie dans cette région du monde : 3 pêcheurs se sont noyés en mer dont le papa d’Anicet le petit chouchou de Denis. J’ai demandé plus d’informations aux enseignants afin de savoir combien ils laissent d’orphelins… Tout en sachant que chez les pauvres un membre de la famille prend toujours en charge les enfants qui restent sans parent.

 

En ultime nouvelle : c’est de moins en moins difficile pour moi de revenir dans notre monde d’abondance ! Je fais des progrès !

 

Anne-Marie MIGNET

 

 


(photo de l'installation de la mezzanine en septembre pour la classe de Valéry)

1crevaison9mezzanine7

6mezzanine37mezzanine4

4mezzanine9fenetre nouvelle classe

Publié dans Missions 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

patricia bonneville 21/11/2012 06:43

Chère Anne Marie

Merci de ce compte rendu de mission qui me réjouit et les bonnes nouvelles qu'il apporte
J'a bien reçu ton petit mot avec la lettre de mon filleul
Je ne sais pas s'il a reçu les miennes.
Je t'embrasse de tout mon coeur
Patricia
PS : Je fais suivre à ma fille très interessée à venir k'épauler
ON en parle bientôt par téléphone car elle revient le 1er décembre d'australie